Votre panier  

0

La méthamphétamine

La méthamphétamine est une drogue synthétique qui appartient à la famille des amphétamines. Elle agit en stimulant le système nerveux central et en libérant de la dopamine dans le cerveau. Elle diffère de l'amphétamine par l'ajout d’un groupement méthyl. Sa texture et sa pureté varie selon le processus de fabrication. Elle se présente sous forme de poudre fine ou grossière, en cristaux ou en morceaux. Elle est aussi connue sous le nom de crystal, crystal meth (en référence à sa forme solide cristalline quand elle est pure), ice (en référence à son apparence qui peut évoquer du verre cassé ou de la glace), speed, Tina

Modes de consommation :

Elle peut être consommée par voie orale, fumée, prisée (ou snifée) ou injectée. Elle est le plus généralement fumée sous sa forme cristalline, et ingérée sous forme de pilules. Les cristaux sont liquéfiés avec de l'eau pour pratiquer l'injection. 

Effets recherchés :

Les effets de la méthamphétamine sont imprévisibles et différents pour chacun selon l’âge, le poids, l’état médical, la quantité consommée, la méthode de consommation, la fréquence…

Lorsqu'elle est fumée ou injectée, l’usager ressent comme un « flash », une sensation intense et très plaisante qui ne dure que quelques minutes.

L’usager éprouve un sentiment de bien-être et la consommation de méthamphétamine le rend euphorique. Elle diminue aussi sa sensation de fatigue, le consommateur se sent plein d'énergie et alerte. Les méthamphétamines augmentent sa libido et chez les hommes retardent l’éjaculation.

Les effets durent de 8 à 24h et la méthamphétamine peut encore se faire sentir dans le coprs pendant plus de 3 jours

Effets indésirables à court terme :

Le consommateur de méthamphétamine risque d’être sujet à des étourdissements, des évanouissements, de l’hyperthermie. A cela peut s’ajouter des troubles du sommeil, une perte de l’appétit, des maux de tête, un assèchement buccal et des grincements de dents. L’usager est susceptible de transpirer davantage, d’avoir des maux d’estomac et ses pupilles se dilatent. Il peut souffrir de tremblements musculaires, d’une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire. La prise de méthamphétamines peut entraîner des hallucinations, de la confusion et accentuer la paranoïa.

Une prise trop conséquente de méthamphétamine (overdose ou surdose), un mélange avec d’autres substances ou encore un état de santé incompatible (hypertension, épilepsie, asthme, diabète,   problèmes cardio-vasculaires ou encore rénaux) peuvent conduire au décès de l’usager.

Le mode de consommation peut être facteur de risque supplémentaire, en effet le partage de matériel tel que les seringues, les pipes, pailles et cuillères contribue à la transmission de virus dont le sida, l’hépatite B et l’hépatite C.

Effets indésirables à long terme :

L'usager régulier de méthamphétamine peut être sujet à une augmentation de la tension artérielle et du rythme cardiaque. Il peut être confronté à des troubles du sommeil et à des problèmes dentaires très graves « bouche meth » et des lésions cutanées. On peut constater une diminution de l’appétit et une perte de poids conséquente chez l’usager régulier. Certains consommateurs de méthamphétamine ont des problèmes de mémoire persistants et des habiletés motrices réduites. Elle peut également conduire à une immuno-dépression et de l’asthme

L'usage prolongé  peut  provoquer des troubles comportementaux (agressivité, troubles de l'adaptation), des épisodes psychotiques avec hallucinations et paranoïa

Dans certains cas, des symptômes psychotiques peuvent subsister pendant des années après l'utilisation de méthamphétamine. Des consommateurs de méthamphétamine tentent parfois de se suicider lors de leur consommation ou durant le sevrage.

Accoutumance et sevrage :

La méthamphétamine crée une très forte accoutumance et le sevrage et très difficile. Le consommateur régulier ressent un très fort besoin de reprendre de la drogue, une fatigue et une faim intense. A cela s’ajoute une dysphorie, c'est-à-dire une sensation exacerbée d’inconfort mental ou émotionnel, une anhédonie, soit une incapacité d’éprouver du plaisir et enfin la persistance des troubles de la personnalité.

visa

HomeHome